• Itinéraire

    Les 140 km

    du chemin

  • Le Chemin…

    Animation panneaux

  • Via Septemtriones Templi

  • Traduction

  • Contactez-nous…

  • Bulletin d’adhésion

  • Saint-Jacques en Boulangrie

  • Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

  • QR Code

Appel

Vous avez une expérience à partager, vous aimez travailler en équipe, les recherches historiques et le dépouillement des archives vous passionnent, vous aimez marcher sur les chemins de notre campagne… alors venez nous accompagner et redécouvrir notre Histoire au travers de notre projet ambitieux !

0

Dimanche 13 juillet 2008

APPEL AUX LECTEURS

Une histoire et des chemins à défricher.

Voilà des mois que Régis Quennesson a entrepris des recherches. De trouver sur une carte de 1648 la voie de Bruges, qui passe par Tournai, Valenciennes, Cambrai, avant de rejoindre Saint-Quentin… La cité des bêtises a même abrité, au XIVe siècle, la confrérie Saint-Jacques-de-la-Boulangrie (du nom de la rue où ils se réunissaient – aujourd’hui rue des Rôtisseurs). Des notables cambrésiens, qui avait fait le chemin de Saint-Jacques. On dit qu’une fois décédés, ils étaient enterrés sous une chapelle où se trouvent aujourd’hui les charmantes chambres d’hôtes du Clos Saint-Jacques. Mais revenons aux chemins du Cambrésis, qui d’après les documents du Clarysien, suivent le canal de l’Escaut. C’est ainsi que Honnecourt mais aussi Vaucelles et son abbaye sont devenus des hauts de lieux de rassemblement. Thun-Saint-Martin, Eswars voient aussi passer des pèlerins. Voilà pour les certitudes, pour le reste, « c’est encore le flou dans le Cambrésis ». Aussi Régis Quennesson lance-t-il un appel à tous ceux, qui éclairés sur le sujet, pourraient l’aider à identifier les chemins.

Contact : 06 50 66 19 98 ou regis.quennesson@free.fr

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :