• Itinéraire

    Les 140 km

    du chemin

  • Le Chemin…

    Animation panneaux

  • Via Septemtriones Templi

  • Traduction

  • Contactez-nous…

  • Bulletin d’adhésion

  • Saint-Jacques en Boulangrie

  • Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

  • QR Code

Il y a 2 ans

logo-observateur-du-cambresisMercredi 19 août 2009

Clary :

Régis redonne vie au chemin de Saint-Jacques

2041-photo1-snapRégis Quennesson a reçu un prix de la fédération des Rotary Clubs du Nord pour son action en faveur du don de sang et du chemin de Compostelle.

Il y a deux ans, Régis Quennesson ralliait Clary à Saint-Jacques de Compostelle. Désormais, avec des passionnés, il veut faire revivre le chemin dans le Cambrésis.

Il y a deux ans, presque jour pour jour, Régis Quennesson terminait son périple en faveur des dons de sang, de plaquettes et de moelle osseuse. Un périple long de 103 jours qui lui avait fait traverser la France et le nord de l’Espagne pour rallier Clary à Saint-Jacques de Compostelle et véhiculer le message de son association « Réagis Sang ».
Une aventure qui débouche sur une seconde. Il y a un an, le Clarysien, entouré de nombreux Cambrésiens, a décidé de créer une seconde association : « Saint-Jacques en Boulangrie ». Association dont le but est de faire vivre le chemin de Compostelle dans le Cambrésis mais également dans le Nord. Là, le message relève de l’aspect historique et patrimonial, mais Régis n’en oublie pas pour autant son combat en faveur du don de sang.
Après un an d’existence, l’association se porte bien. « Lorsqu’on se lance dans de tels projets, ce sont les circonstances qui font s’ils deviennent heureux ou pas », précise Régis Quennesson. « En ce qui nous concerne, les circonstances sont favorables. » Après avoir animé une dizaine de conférences, notamment à la demande de plusieurs Rotary Clubs et Lion’s Clubs, des partenariats se sont noués. « Les membres de ces clubs services nous ont spontanément proposé leur aide en ce qui concerne la communication de notre action », se réjouit Régis Quennesson. Les clubs ont également fait des dons à l’association afin de développer les chemins de Saint-Jacques dans le secteur. « Tout cela est formidable. Les gens s’impliquent d’une façon ou d’une autre. Cela nous donne l’énergie d’aller encore plus loin dans notre démarche. »
La soixantaine de membres de l’association oeuvre activement. « Nous avons la chance d’être soutenu par l’Office du Tourisme. Des membres de notre association sont impliqués dans la vie locale. Nous avons donc décidé de mettre à contribution tous les talents que nous avons à notre disposition », annonce le président de l’association.

Le balisage des chemins pourrait commencer au printemps 2010

Pour cela, quatre ateliers de travail ont été mis sur pied. « Certains s’occupent du repérage des chemins, d’autres de l’histoire du chemin, un groupe s’attelle à la communication et, enfin, des membres sont en charge des partenariats. »
Et le travail porte ses fruits. « Jusqu’à présent, rien ne pouvait se faire concrètement tant que les chemins n’étaient pas repérés. Nous souhaitons faire revire le chemin de Compostelle entre Saint-Quentin et Saint-Amand via le Cambrésis. Le repérage a déjà été fait pour la partie Saint-Quentin Wallers. Il ne reste plus que le tronçon Wallers Saint-Amand à délimiter. » « Nous pensons que nous aurons terminé au mois de septembre. Au printemps nous pourrons ainsi entrer dans la phase de balisage du chemin avec une signalétique propre à l’association. Nous en profiterons pour communiquer également sur le don de sang. »
Mais les ambitions de l’association vont au delà. En partenariat avec des associations belges, les membres de l’association voudraient faire la jonction avec le chemin en Belgique. « Beaucoup de belges, Néerlandais et allemands font le chemin », mentionne Régis Quennesson. Des repérages qui ont amené les membres de l’association à faire de nombreuses découvertes. « Plus on avance dans nos repérages, plus on se rend compte que le Cambrésis a été un point de passage important sur le chemin de compostelle. » Un chemin cher au coeur du Clarysien et de nombreux marcheurs.

Un prix du Rotary Club

Au printemps, Régis Quennesson a été mis à l’honneur, à Douai, par la fédération Nord des Rotary Clubs. Il a reçu le premier prix « Servir » pour son action en faveur des dons.

Par Gauthier Clausse

Article original : CLIC !

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :