• Itinéraire

    Les 140 km

    du chemin

  • Le Chemin…

    Animation panneaux

  • Via Septemtriones Templi

  • Traduction

  • Contactez-nous…

  • Bulletin d’adhésion

  • Saint-Jacques en Boulangrie

  • Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

  • QR Code

Années Jacquaires

2010,

DEUXIÈME ANNÉE JACQUAIRE

DU TROISIÈME MILLÉNAIRE

DE L’ÈRE CHRÉTIENNE

Lorsque la fête de la Saint-Jacques, le 25 juillet, tombe un dimanche, c’est une année sainte compostellane ou année jubilaire de Saint-Jacques ou année Jacquaire. L’évènement donne lieu à d’importantes manifestations en Europe, tout au long des chemins, dans les hauts lieux du patrimoine compostellan et à Santiago de Compostela même.

Les années saintes ou jubilaires

L’année jubilaire chrétienne a été instituée en 1300 par le Pape Boniface VIII selon une tradition de l’ancien testament et est associée à une indulgence plénière (rémission des péchés). Au fil des siècles et jusqu’au XVe siècle, sa périodicité passe de cent à cinquante ans, puis trente-trois ans, vingt cinq ans.

Les années Jacquaires

La première année Jacquaire attestée historiquement date de 1428. La tradition de l’année Jacquaire a été relancée en 1965. L’événement se reproduit au rythme de tous les 6, 5, 6 et 11 ans :
… 1954, 1965, 1971, 1976, 1982, 1993, 1999, 2004, 2010, 2021, 2027, 2032, 2038, 2049, 2055, 2060, 2066, 2077, 2083, 2088, 2094, 2105…

D’un point de vue chrétien

Symboliquement, la porte Est de la cathédrale de Santiago de Compostella est ouverte au 31 décembre de l’année précédent l’année sainte. Pour le pèlerin, une indulgence plénière lui est accordée s’il remplit les obligations de prière, de confession, de rites, que l’Église a édicté. La fête religieuse de la Saint-Jacques débute le 24 juillet au soir par l’Office des Vêpres. Elle se poursuit le jour suivant, 25 juillet, par une liturgie adaptée dont on peut trouver les éléments rituels pour le chant et la musique dans le Codex Calixtinus (manuscrit du XIIème siècle) conservé par l’Archevêché de la cathédrale de Compostelle.

D’un point de vue culturel

Plusieurs ensembles de musique ancienne ont mis les éléments rituels du Codex Calixtinus à leur répertoire mais de nos jours, la plupart des animations ont un contenu profane. Lors des années Jacquaires, les manifestations se déroulent tout au long de l’année avec un point d’orgue au cœur de l’été et surtout le 25 juillet. Le contenu et la qualité de ces manifestations sont très variables, évoquant le pèlerinage, l’univers du Moyen-Age, les troubadours, Al-Andalus, l’art roman, la formation de l’Europe…

Source : Chemins Compostelle

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :