• Itinéraire

    Les 140 km

    du chemin

  • Le Chemin…

    Animation panneaux

  • Via Septemtriones Templi

  • Traduction

  • Contactez-nous…

  • Bulletin d’adhésion

  • Saint-Jacques en Boulangrie

  • Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

  • QR Code

AG – 27/11/09

Assemblée Générale

Vendredi 27 novembre 2009

18 h 30 – 20 h 30

ACCUEIL :

Accueil par le président Régis Quennesson.

Remerciement à l’assemblée venue nombreuse (50 à 60 personnes) et aux élus.

Remerciement à la ville de Cambrai et ses représentants (Laurence Seydon, Vice-Présidente de l’association).

Remerciement à l’Office de Tourisme du Cambrésis (Nicolas Lestringuez – Delphine Diotti)

PRESENTATION DE L’ASSOCIATION :

Présentation de l’association, rappel du projet, présentation des 4 ateliers de travail.

Projet porté par des villes et des villages du Cambrésis, et par la Région.

Association hébergée à la Maison Espagnole de l’Office de Tourisme du Cambrésis (et sur son site Internet).

PREMIER BILAN :

Constat (par le président) que pour mener à bien un tel projet, 3 ans sont nécessaires.

L’idée de lancer l’inauguration du 1er tronçon au printemps dernier était prématurée, le printemps 2010 pour le 5ème axe (Cambrai – Honnecourt) semble plus approprié.

L’atelier « recherches sur le terrain » et ses membres ont effectué depuis 1 an un travail de reconnaissance des chemins de Tournai à Saint-Quentin, qualifié de formidable et surtout remarquable (voir plus bas la présentation).

LES PROCHAINS OBJECTIFS :

Nous entrons dans la seconde phase où, suite aux informations relevées sur le terrain (sites historiques, rencontres, photos, etc.), l’atelier « recherches historiques » va prendre toute sa signification et l’importance qui lui est due. Les historiens locaux (Mr Leblond), de coeur (Roger Quéro), amateurs ou simplement curieux d’apprendre, vont maintenant s’unir et partager leurs découvertes afin de rendre à ce chemin qui traverse notre région depuis des siècles, toute son âme ancestrale. Un gros travail s’engage !

L’atelier « partenariat » et l’atelier « communication » vont voir leurs membres, quant à eux, rassembler leurs énergies pour rechercher des partenaires (déjà nombreux à avoir entendu parler du projet) afin d’aider au financement des prochaines balises, d’aider à éditer la documentation sous forme de triptyque (itinéraire, lieux de restauration, d’hébergement, lieux de ravitaillement, sites remarquables, etc.) prévue en 3 langues (français, néerlandais, anglais), qui conduiront les pèlerins (ou autres randonneurs) de tous les horizons (principalement Pays-Bas, Belgique et Nord) sur les routes du Hainaut puis du Cambrésis pour ensuite passer le relai au Saint-Quentinois.

PARTENAIRES :

Le Lion’s Club est entré dans le partenariat (don de 500,00 €) durant cette première année, aux côtés de la ville de Cambrai, de la ville d’Honnecourt, de l’Office de Tourisme du Cambrésis, du théâtre de Cambrai.

Le balisage des chemins, qui va débuter dans les mois à venir, aura pour but de délivrer aux marcheurs, non seulement l’itinéraire à suivre, mais également de délivrer une communication sur la santé (don de soi – don du sang – dons…) avec l’EFS, et sur le respect de l’environnement (Développement Durable). La porte est ainsi ouverte à tous, en matière de partenariat.

ACCORDS ADMINISTRATIFS :

Mais que l’atelier « recherches sur le terrain » se rassure, son travail est loin d’être terminé ! Le temps de ranger les chaussures de randonnée n’est point encore venu, il va falloir fouler à nouveau ces superbes paysages pour aller glaner les autorisations d’emprunter lesdits chemins auprès des communes traversées (et ainsi se faire les premiers ambassadeurs de ce projet ambitieux).

RAPPORT FINANCIER :

Rapport financier présenté par le trésorier, Georges Laigle (Clary).

Seules entrées, les cotisations d’une cinquantaine de membres, et le don du Lion’s Club.

Seules sorties, des frais de courrier et d’affranchissement, de cérémonies.

COMMUNICATION :

Présentation de la partie communication par le responsable « communication » (et trésorier-adjoint), Guy Boussekey (Clary).

Outre la communication nombreuse dans la presse écrite (La Voix du Nord, L’Observateur du Cambrésis, La Croix du Nord, L’Avenir de L’Artois, L’Echo de la Lys), ou l’apparition de notre association dans les dernières « Newletters » du journal Internet « Camino », nous avons développé un site Internet  » https://saintjacquesenboulangrie.wordpress.com/  » (et nous partageons quelques pages sur le site de l’Office de Tourisme du Cambrésis « http://www.tourisme-cambresis.fr/ »).

Site très visité malgré le jeune âge de l’association, près de 5 000 visiteurs locaux mais également au delà des frontières de notre région, ceci malgré une communication encore au stade « quasi embryonnaire ».

Un site qui se veut simple d’utilisation, clair, apportant un maximum de réponses sur notre projet aux visiteurs de passage, et surtout très accueillant où l’envie est d’y cheminer. Une invitation au voyage…

PRESENTATION DES AXES REPERES :

L’atelier « recherches sur le terrain » par la voix de son responsable, Francis Piton, a exposé dans le détail les 7 tronçons (d’environ 20 à 25 km) qui vont de Tournai à Saint-Quentin (cartes et diaporama-photos en support).

Tous les marcheurs ont pu exprimer, un à un, leur ressenti à la suite des 140 km repérés.

Axe 1 : Tournai – Saint-Amand (partie repérée par « Amis des chemins de Compostelle du Nord » et l’association « Saint-Jacques en Boulangrie » – notre assciation a bénéficié des recherches faites précédemment par l’association de Wattignies).

Axe 2 : Saint-Amand – Wallers.

Axe 3 : Wallers – Bouchain (Bassin Rond).

Axe 4 : Bouchain – Cambrai.

Axe 5 : Cambrai – Honnecourt sur Escaut.

Axe 6 : Honnecourt sur Escaut – Estrée.

Axe 7 : Estrée – Saint-Quentin.

En vrac, les témoignages de nos marcheurs :

Francis Piton qui se souvient de son retour de vacances, après 10 jours de chasse et de marche au grand air, suivi dès le lendemain par 26 km à pied entre Saint-Amand et Wallers… la fatigue en fut extrême.

Un de ses amis marcheur de reprendre, qu’avec Francis Piton, pas de place à l’imprévu, même en pleine campagne, rase de toute civilisation, le sac regorge toujours de tout l’éventail de charcuterie possible et imaginable.

Mr et Mme Annie Lefebvre qui avaient charge du tronçon 3, se souviennent de la météo désastreuse qui les a accompagnés, pluie, vent, froid, trempés jusqu’au bout des chaussettes, même la carte s’en est désagrégée petit à petit. La seule partie non encore détrempée fut humidifiée volontairement lors de l’ultime pause à l’estaminet au bout du chemin de halage du Bassin Rond.

Annie Lefebvre qui a fait partager sa vision plus « historique » du chemin, le long de l’Escaut. Une parenthèse sur le village d’Estrun, sans doute ancien camp fortifié de César (oppidum) d’après « la guerre des Gaules », puis ancienne forteresse barrant le chemin aux barbares (drakkars vikings) venus du Nord (qui sont tout de même remontés jusqu’à Honnecourt sur Escaut).

André Derieux qui fut un des premiers à chausser les « godillots » et à ouvrir une première voie à notre projet entre Honnecourt et Estrée (Nauroy à l’origine, mais cet itinéraire était moins praticable et a donc été abandonné). Il se souvient avoir découvert une ancienne voie ferrée, véritable trame verte, itinéraire rêvé pour les marcheurs. Et cet aménagement accueillant aux sources de l’Escaut, qui appartiennent à une association belge qui entretient l’espace.

De longues minutes de récits qui ont semblé trop courtes à l’assemblée attentive et avide de toutes ces anecdotes qui invitent déjà à découvrir ou redécouvrir ces chemins de notre région.

LES AMIS DES CHEMINS DE COMPOSTELLE DU NORD :

Le président, Daniel D’Houndt, des « Amis des chemins de Compostelle du Nord » ( http://www.compostelle-nord.com/ ) de Wattignies était présent. Associations créée depuis 2004 et forte aujourd’hui de 130 adhérents.

L’association fait partie d’une fédération et donc d’un réseau de promotion des chemins de Compostelle (grande communication entre les associations).

Avant, il n’y avait aucune association au nord de Paris. Depuis, il y a 3 associations (Saint-Jacques en Boulangrie (Nord) – une association dans la Marne et une dans les Ardennes).

L’association « Amis des chemins de Compostelle du Nord » délivre la crédentiale, a pour but de faire la promotion du chemin, d’aider ceux qui veulent s’y engager (matériel, difficultés, hébergement, restauration, ravitaillement, etc.), et d’aider à garder l’esprit du chemin (le libre arbitre, faire le chemin reste une démarche personnelle), c’est également un point de rencontres et d’échanges (1 fois par mois).

Un rendez-vous est pris pour le printemps 2010, marquer un rapprochement concret entre les 2 associations au niveau de Saint-Amand, lieu de partage des recherches effectuées sur les chemins, ces derniers mois, par les deux associations. Rendez-vous est donné à la presse locale !

POUR CONCLURE :

A noter que les interventions des différents membres du bureau et responsables des ateliers étaient agrémentés par une projection diaporama (supports photos). Remerciement pour le prêt de matériel opéré par l’Office de Tourisme du Cambrésis et son équipe.

Pas de renouvellement de bureau, car celui-ci est élu pour 2 ans.

Le président a souligné également tout l’intérêt pour l’association de l’implantation d’un « Learning Center » à l’abbaye de Vaucelles.

Après deux heures de partage et d’émotions où chacun, au travers des photos projetées, avait déjà un pied sur les futurs chemins de Saint-Jacques du Cambrésis, que l’on souhaite bientôt reconnus officiellement, le président a invité l’assistance à partager notre aventure (pour nous rejoindre veuillez consulter notre site) et… à partager un moment plus convivial avec le verre de l’amitié.

%d blogueurs aiment cette page :